Sport et alimentation en débat pour 7 champions !

sojasun

Extraits tirés du communiqué de presse “Les Athlètes du bien-être” Sojasun, du 1er juin 2016

Le 31 mai dernier, pour la première fois, sept Athlètes du Bien- être by Sojasun se sont retrouvés, le temps d’une table ronde à Chateaubourg (35) au sein de l’usine Sojasun : François Gabart (voile), Thu Kamkasomphou (tennis de table handisport), Gladys Boudan (handball), Mickaël Pagis (football et beach soccer), Clément Mary (cyclisme), Cédric Joly (canoë), Victor Coroller (athlétisme) ainsi que des représentants du District de Football d’Ille et Vilaine et de l’évènement Sandballez.

Nos président et co-président Arnaud et Steeve étaient présents.

Leurs mots se sont croisés sur l’équilibre alimentaire, les retours d’expérience et leur sensibilité sur le sujet central de leur préparation physique. La diversité des sports représentés a permis d’échanger sur les variations nutritionnelles au fil de leur vie sportive – préparation, période de compétition, récupération -, tout comme sur la difficulté physique de leurs sports respectifs. L’effort au long cours de François Gabart, qui puise jusqu’au plus profond de ses réserves sur des périodes longues de plus de dix jours et qui subit d’intenses privations de sommeil, n’a rien à voir avec l’explosivité dont ont besoin Gladys Boudan, capitaine de l’équipe du SaintGrégoire Rennes Métropole Handall, tout récemment promu en 2ème division et Victor Coroller, Champion d’Europe Junior du 400 mètres haies, ou avec l’endurance de plusieurs heures de Clément Mary, cycliste de l’équipe Sojasun Espoir et champion de France 2015. Si tous ont une approche très personnelle sur ce sujet, nos Athlètes du Bien-être sont très conscients de la nécessaire maîtrise de leurs apports énergétiques, et notamment leurs apports protéiniques en période de récupération, quand il s’agit de régénérer le muscle.

L’équilibre alimentaire et le plaisir avant tout ! Nos athlètes ont pu s’appuyer sur l’expertise de Gwenaële Joubrel, diplômée d’un doctorat en nutrition humaine. La nutritionniste du Groupe Triballat Noyal, elle-même sportive et marathonienne, a rappelé l’importance d’une alimentation équilibrée, variée et gourmande. Parmi les thématiques abordées, celle de la diversité de l’apport de protéines pour régénérer le muscle : animales comme végétales, avec le soja en exemple. Riche en protéines végétales, cette légumineuse représente une alternative aux protéines animales. Les vertus du soja sont multiples, à commencer par sa digestibilité, élément capital pour les sportifs en période de compétition. Cuisiné, bu ou consommé sous forme de desserts, le soja répond à l’ultime pan essentiel au bien-être, outre l’activité sportive et l’alimentation : le plaisir.

François Gabart, ambassadeur des Ahlètes du Bien-être by Sojasun, skipper du trimaran MACIF – 33 ans

« C’est un grand plaisir de se retrouver aujourd’hui aux côtés des autres Athlètes du Bien-être by Sojasun car nous n’avions jamais eu l’occasion de nous voir. Cela permet de se confronter à d’autres disciplines que la voile. C’est intéressant de partager mon expérience avec les jeunes sportifs. Quand je faisais la voile olympique tout en étant étudiant, je me posais beaucoup de questions concernant la nutrition et la performance. C’est à cette époque que j’ai commencé à intégrer le soja dans mon alimentation. Aujourd’hui, je ne m’astreins pas un régime particulier car j’ai une alimentation équilibrée toute l’année. C’est une philosophie de vie. La problématique que je rencontre désormais se situe plus au niveau de la récupération. Je sors d’une course (ndlr, François a gagné The Transat bakerly à bord de son trimaran MACIF le 11 mai dernier) qui a été usante pour mon corps. Bien dormir et bien récupérer sera quelque chose d’important dans les prochaines semaines en vue du record de l’Atlantique Nord. »

Thu Kamkasomphu, multimédaillée de tennis de table handisport, en préparation pour ses 5èmes Jeux Paralympiques à Rio en septembre 2016 – 47 ans

« Dans le cadre d’une préparation olympique, j’adopte une alimentation encore plus équilibrée combinée à un temps de repos plus important. La récupération fait totalement partie de la préparation. L’objectif est d’arriver à 100% de mes capacités en septembre à Rio. Sur ces Jeux, mes cinquièmes, je me fixe d’abord l’objectif de bien jouer, de développer un jeu intéressant. Les résultats viendront tout seul. Cette année, je vais essayer de moins me mettre la pression que les autres éditions paralympiques. »

Victor Coroller, champion d’Europe Junior du 400m haies – 19 ans

« Je fais attention à mon alimentation. Dans le cadre de ma pratique, c’est quelque chose d’important, notamment pour éviter les pépins physiques. J’ai par exemple arrêté le gluten récemment et baissé ma consommation de produits laitiers. Je vis encore chez mes parents, ils m’aident à préparer mes repas, ce qui me permet d’avoir une alimentation équilibrée toute l’année. »

Clément Mary, cycliste de l’équipe Sojasun Espoir, champion de France 2015 – 24 ans

« Dans le cyclisme, le rapport poids/puissance est très important. C’est déterminant pour notre performance. Une trop forte perte de poids crée des carences, ce n’est pas du tout bon pour un cycliste professionnel. C’est pourquoi j’adopte une alimentation équilibrée toute l’année, et que j’adapte mes repas selon mon planning d’entraînement. »

Céline SERRAT